GUSTO19 – PROMOTION DES JEUNES TALENTS CULINAIRES

26. févr. 2019

Cette année, le concours des apprentis cuisiniers «gusto» se tient déjà pour la 15e fois et workfashion y est sponsor. Nous avons pu regarder toute une journée par-dessus l’épaule de la finaliste Marina Koch, de l’hôtel Krone à Lenzburg, lors de sa préparation pour le concours. C’est impressionnant de voir les plats merveilleux que cette apprentie de 2e année peut déjà cuisiner.

Es apprentis cuisiniers suisses ont eu 4 mois pour soumettre leur candidature à l’édition anniversaire du concours national des apprentis cuisiniers «gusto». Neuf jeunes talents culinaires sont parvenus en finale.

Chacun d’entre eux a composé, selon le mot d’ordre « de la Méditerranée jusqu’aux montagnes suisses », un menu de 2 plats pour lequel ils se sont entraînés intensivement pendant plusieurs semaines jusqu’à la perfection. Le 17 février, nous avons pu regarder par-dessus l’épaule de Marina Koch lors d’une phase de test. Notre jugement: elle est parfaitement bien armée pour participer au concours culinaire du 21 mars.

Chère Marina Koch, vous faites aujourd’hui un test pour le concours gusto19. Comment en êtes-vous arrivée à participer à ce concours?

Je savais depuis longtemps déjà que ce concours existe. Mais ce n’est que quand Prodega m’a remis une brochure sur le sujet que j’ai commencé à y réfléchir sérieusement. Cela me tentait d’y participer. Mais au début j’ai manqué de courage pour m’inscrire. Mon formateur Tim et l’instructeur de formation interentreprise M. Schmitz m’ont alors motivée pour participer à «gusto19» et m’ont assurée de leur soutien.

Depuis combien de temps vous entraînez-vous déjà pour le concours? Pouvez-vous le faire pendant vos heures de travail ou le faites-vous dans vos loisirs et avez-vous quelqu’un qui vous soutient lors des préparatifs?

Je m’entraîne déjà depuis le 1er janvier 2019. La plupart du temps je le fais pendant mes loisirs. Mais mon employeur me soutient également. Il me comptabilise 2 jours et demi de temps de travail, prend à sa charge les coûts des aliments et met l’infrastructure à ma disposition.D’autres personnes me soutiennent également, toutes de manière différente. Par exemple mon chef de cuisine M. Dötsch, qui commande toujours avec fiabilité les aliments ou Silvia, notre pâtissière, qui essaie toujours les plats (même si elle commence à ne plus pouvoir les voir 😉). Mon père m’aide également en me transportant avec tout mon matériel sur les lieux différents où je dois me rendre et ma mère me donne toujours un coup de main pour laver les récipients de mise en place. En plus, on me permet de faire quelques essais dans la cuisine de l’école.

Comment avez-vous composé votre menu de concours?

Un thème a été donné pour le plat principal et un pour l’entrée. Pour l’entrée, il s’agit du thème « autour de la Méditerranée » et pour le plat principal « les montagnes suisses ». Les aliments étaient en partie imposés et pour le plat principal il fallait employer une technique de chaleur humide/sèche. Enfin, cela a été une mise en commun de diverses impressions.

Quel est pour vous le plus grand défi en participant au concours Gusto 19?

Le temps imparti est pour moi un très grand défi, de même que la réalisation du falafel avec le jaune d’œuf semi-fluide.

Que préférez-vous cuisiner et manger dans le privé?

Mon plat préféré: les lasagnes de maman!

Nous souhaitons bonne chance à Marina Koch pour le concours «gusto19» du 21 mars et lui adressons tous nos vœux pour la poursuite de sa carrière professionnelle.

Apprenez-en plus ici sur le menu de Marina Koch pour le concours

Vous trouvez ici d’autres informations sur «gusto»