EN ISO 13688 – Exigences générales pour vêtements de protection

La présente norme détermine les exigences générales de performance au point de vue ergonomie, innocuité, description des tailles, vieillissement, tolérance et marquage des vêtements de protection, exigences que le fabricant doit respecter en les livrant. 

EN 20471 – Vêtements de signalisation à haute visibilité

Domaine d’application

La norme EN ISO 20471 fixe les exigences concernant le tissu de base fluorescent, la rétro-réflexion des bandes réfléchissantes et la surface minimum de matériel fluorescent, ainsi que la disposition des matières dans le vêtement de protection. 

Classification

Les vêtements de signalisation se divisent en trois classes. À chaque classe sont attribués une surface minimum de matériel fluorescent et de matériel réfléchissant.

La norme prévoit trois couleurs :  

  • jaune fluo
  • orange fluo
  • rouge fluo

Utilisation

Les vêtements de signalisation sont utilisés partout où les personnes travaillent dans le réseau routier public et dans le trafic.



EN 343 – Protection contre la pluie

Domaine d‘application

La norme EN 343 fixe les exigences et les méthodes de contrôle pour les matières et les coutures des vêtements de protection contre les intempéries (par exemple la pluie). 

Classification

Les critères les plus importants dans cette norme sont la résistance à la pénétration de la vapeur d‘eau “Ret” et l’imperméabilité. Ces deux critères sont partagés chacun en trois classes de prestations.
Une haute perméabilité à la vapeur d‘eau garantit un bon confort de port grâce à une respirabilité élevée et donc une charge physiologique plus faible lors du port du vêtement. 

Utilisation

Vêtements de protection pour tous les travaux qui se font en plein air et par temps de pluie.

EN ISO 11611 – Protection pour soudage et techniques connexes

Domaine d‘application

La norme EN ISO 11611 fixe les méthodes d’essai et les prestations exigées des vêtements de protection pour les personnes qui soudent ou qui utilisent des procédés présentant des risques comparables. Les vêtements protègent celui qui les porte contre les petites projections de métal fondu, contre le contact de courte durée avec une flamme et contre la chaleur radiante des arcs électriques. Les vêtements de protection pour le soudage eux-mêmes ne protègent pas de l‘électrocution.

Classification

La classe 1 (classe la plus basse) protège contre les procédés de soudage moins dangereux et les situations de travail provoquant moins de projections de soudure et une chaleur radiante plus faible. Résistance aux gouttes de métal jusqu’à une augmentation de la température de 40° sur l‘envers des échantillons testés: 15 à 24 gouttes et indice de passage de chaleur RHTI > 7 sec. (pour 24 °C).

La classe  2 (classe plus élevée) protège contre les procédés de soudage plus dangereux et les situations de travail provoquant davantage de projections de soudure et une chaleur radiante plus forte. Résistance aux gouttes de métal jusqu’à une augmentation de la température à 40° sur l‘envers des échantillons testés: > 25 gouttes et indice de passage de chaleur RHTI > 16 sec. (pour 24 °C).

Utilisation

Classe 1 – liées au procédé
Techniques manuelles de soudage avec formation de projections de soudure et de gouttes de métal

  • Soudage autogène
  • Soudage TIG
  • Soudage au microplasma
  • Brasage dur
  • Soudage par points
  • Soudage AMM

Classe 1 – liées aux conditions de l‘environnement
Fonctionnement de machines, par exemple  

  • Coupeuses à l‘oxygène
  • Coupeuses au plasma
  • Machines de soudage par résistance
  • Machines de soudage thermique
  • Tables de soudage

Classe 2 – liées au procédé
Techniques manuelles de soudage avec formation de projections de soudure et de gouttes de métal:

  • Soudage AMM
  • Soudage sous gaz actif MAG
  • Soudage autoprotecteur à l’arc avec fil fourré
  • Soudage au plasma
  • Gougeage
  • Oxycoupage
  • Soudage par conduction thermique

Classe 2 – liées aux conditions d‘environnement
Fonctionnement de machines, par exemple  

  • espaces étroits
  • soudage ou découpage au plafond ou travaux dans des positions contraignantes comparables.

 

 




EN ISO 11612 – Protection contre la chaleur et les flammes

Domaine d‘application

La norme EN ISO 11612 définit les exigences de performance relatives aux vêtements faits en matières souples et destinés à protéger le corps (à l‘exception des mains) contre la chaleur et/ou les flammes. Ces exigences s’appliquent aux vêtements portés pour de nombreuses utilisations où une propagation limitée des flammes peut être nécessaire et dans les situations où le porteur des vêtements est exposé à une chaleur émise par rayonnement, par convection ou par contact ou à des projections de métal en fusion.

Classification

Le vêtement de protection correspondant à cette norme doit satisfaire les exigences pour la propagation limitée des flammes (lettre de code A) et au moins une des lettres de code pour le passage de la chaleur (lettres de code B à F).
Plus la classe est haute, plus la protection accordée est élevée.

Lettre de code  A: exposition aux flammes des matériaux et coutures d‘après EN 15025

Lettre de code  B: protection contre la chaleur convective (ISO 6151)

Lettre de code C: protection contre la chaleur radiante (ISO 6942 procédé B)

Lettre de code D: protection contre l’aluminium liquide (ISO 9185)

Lettre de code  F: chaleur de contact (ISO 12127)

Utilisation

Les vêtements de protection qui ont été certifiés d‘après EN ISO 11612  protègent celui qui les porte des petites projections de métal fondu et d‘un court contact avec la chaleur et les flammes. La chaleur peut être causée par convection, rayonnement, métal fondu ou une combinaison de ces facteurs. Le vêtement ne convient pas pour une utilisation dans des travaux de meulage continus.

 

 

EN 1149 – Vêtements de protection/propriétés électrostatiques

Domaine d‘application

La norme EN 1149 fixe les exigences de performance pour les matières et la conception de vêtements protecteurs éliminant les charges électrostatiques.

  • 1149-1 méthodes d’essai  pour la résistivité de surface de la matière
  • 1149-2 méthodes d’essai pour le mesurage de résistance électrique à travers un matériau (résistance verticale)
  • 1149-3 méthodes d’essai pour la mesure de l’atténuation de la charge
  • 1149-4 méthodes d’essai pour les vêtements entiers (en préparation)
  • 1149-5 exigences de performance des matériaux et de la conception

Utilisation

Vêtements de protection pour éviter la décharge explosive dans des secteurs menacés par les explosions de mélanges air-gaz (raffineries, citernes) ou air-poussière (moulins, mélangeurs et convoyeurs, silos).  
La capacité de décharge électrostatique n‘est assurée qu‘en cas de contact sûr de la personne avec la terre, par exemple avec les chaussures correspondantes d’après EN ISO 20345.

 

 

EN 61482-1-2 – Protection contre l'arc électrique

Domaine d‘application

La norme EN 61482 spécifie les méthodes d’essai des matériaux et des articles d’habillement destinés à être utilisés pour les vêtements résistant à la chaleur et à la flamme, pour les travailleurs exposés aux arcs électriques. On utilise un arc dirigé et contraint dans un circuit basse tension.  
Ce test, dit « test en enceinte d’essai », simule les risques d‘accidents comme ceux qui peuvent se produire dans les travaux sous tension sur les installations électriques.  
Ces vêtements de protection ne sont pas des vêtements isolants selon EN 50286. La protection complète de la personne exige en plus un équipement protecteur supplémentaire adapté comme casque/visière et gants de protection. 

Classification

Deux classes de protection sont soumises aux essais. La durée de l’arc électrique est pour les deux classes de 500 ms.
Classe 1: courant d‘essai 4 kA / 0,5 s
Classe 2: courant d‘essai 7 kA / 0,5 s

En même temps on recherche l‘énergie de transmission de chaleur. Sa valeur doit se situer en dessous de la courbe Stoll pour garantir la protection contre les brûlures de second degré. 

Les autres exigences sont:

  • durée de persistance de la flamme  < 5 s
  • le côté intérieur ne doit pas fondre
  • pas de formation de trous supérieurs à 5 mm de diamètre dans la couche la plus intérieure

Utilisation

Travaux dans le secteur de l‘énergie, par exemple sur les boîtes de raccordement, les transformateurs ou installations électriques comparables.

 

EN 381-5 – Protection contre les tronçonneuses à main

Domaine d‘application

La norme EN 381-5 fixe les exigences pour les protège-jambes destinés à protéger contre les coupures occasionnées par les tronçonneuses à main. Le matériau protecteur est intégré dans le vêtement et fixé durablement à celui-ci.

Classification

On distingue quatre classes de protection pour cette norme :
classe de protection 0 = 16 mètres par seconde (vitesse maximum de la tronçonneuse avant que le vêtement doive remplir la protection prescrite)
classe de protection 1 = 20 m/s
classe de protection 2 = 24 m/s
classe de protection 3 = 28 m/s

Utilisation

Vêtements de protection pour tous les travaux effectués avec les tronçonneuses à main.